Gestion des déchets résiduels : Eco Centre La Tuilerie

AGIR pour quoi faire ?
20/12/2015
Rencontre avec le Syndicat général des vignerons
18/02/2016
Voir tout

Gestion des déchets résiduels : Eco Centre La Tuilerie

Les déchets non recyclables des ménages sont appelés les ordures ménagères résiduelles (OMr).

Dans l’Aisne, le choix s’est porté pour une élimination dans des Installations de Stockage de Déchets Non Dangereux (ISDnD). Le département est pourvu de trois ISDnD, une au nord à Flavigny-le-Grand (exploitée par Edinord), une au centre à Allemant (exploitée par SITA) et une au sud à Grisolles, seule installation publique, créée par Valor’Aisne et gérée en prestation par une société privée (Valnor) : l’EcoCentre la Tuilerie.

L’EcoCentre la Tuilerie

 Les déchets résiduels sont enfouis à l’Ecocentre dans des alvéoles de stockage, celles-ci sont étanchéifiées par une barrière passive (1,20 m d’argiles extrêmement imperméables) et une barrière active (géomembranes synthétiques) pour éviter tout risque sur l’environnement, elles sont dimensionnées pour accueillir 80 000 tonnes de déchets soit l’équivalent d’une année d’exploitation.

Le syndicat départemental traite aussi à l’EcoCentre la Tuilerie :

  • les déchets encombrants des déchèteries de certains adhérents (CC de Villers-Cotterêts, CC du Tardenois, CC de Château-Thierry).
  • Les déchets d’activités économiques du sud de l’Aisne (déchets non dangereux des artisans, commerçants et petite industrie).

En 2014, 67 000 tonnes y ont été enfouies, dont 53 000 t d’OMr, 4 000 t d’encombrants et 10 000 de déchets d’activités économiques. Par ailleurs, sur ce même site, un quai de transfert des déchets recyclables a été construit.

Il permet de transférer les collectes sélectives du sud de l’Aisne vers les centres de tri de Villeneuve-Saint-Germain (Soissons) et/ou Urvillers (Saint-Quentin)

 Valorisation de l’énergie produite sur l’EcoCentre

Le biogaz produit par les déchets en décomposition et récupéré via des canalisations alimente désormais un moteur de type groupe électrogène depuis septembre 2014.  L’électricité produite (1 MWh) est réinjectée dans le réseau électrique. La chaleur produite par le moteur est récupérée et sert à évaporer et concentrer les jus de déchets (appelés lixiviats)

La lutte contre les nuisances olfactives

Les centres d’enfouissement peuvent potentiellement générer des nuisances olfactives par émission de gaz malodorants (ammoniac ou NH3 pour les déchets frais = odeur de poubelles, hydrogène sulfuré ou H2S pour les déchets fermentés = odeur d’œuf pourri).

Plusieurs solutions sont mises en œuvre pour éviter ces nuisances :

  • Recouvrement chaque vendredi de la zone en exploitation
  • Mise en place de couvertures définitives (1 m d’argile + 40 cm de terre végétale enherbée) sur les zones où l’exploitation est terminée
  • Pose de drains horizontaux et de puits verticaux pour capter tout le gaz émis

En sus, un contrôle bisannuel par radar et des mesures de concentrations gazeuses sont effectués pour détecter toute fuite et intervenir immédiatement.

Enfin, Valor’Aisne s’est doté d’un outil unique en France de surveillance des odeurs :

  • avec la pose de capteurs physico-chimiques sur les habitations environnantes. Ces capteurs permettent d’objectiver scientifiquement les plaintes qui sont faites par les riverains
  • avec une modélisation en temps réel du panache d’odeurs

L’ensemble est consultable sur internet à l’adresse suivante :

http://www.observatoire-environnemental.fr/valoraisne/

Eric DELHAYE Président de Valor’Aisne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *